Randonnée à Waulsort vers les Cascatelles

Blog & actualités

Présentation de la randonnée à Waulsort vers les cascatelles

Cette randonnée à Waulsort vers les cascatelles s’effectue en boucle, au départ du village mosan. 

Les Cascatelles, ce sont de petites cascades qui se succèdent dans un ravin, jusqu’à la Meuse, en face de Waulsort. Un des plus beaux endroits de la région touristique de la Haute Meuse, incontestablement. Et à une poignée de kilomètres de Dinant : une belle destination pour une randonnée en boucle.

Le parcours pédestre proposé est inhabituel. Généralement, on vous emmène aux Cascatelles par le haut, au départ de Falmignoul. Ou bien par le bas, en abordant directement le sentier des cascatelles, en bordure du fleuve.

Nous ne vous proposons pas ces deux voies classiques. Les Cascatelles, vous les accompagnerez au retour, et qui plus est, en descendant. n’est-ce pas une perspective plus agréable.

Auparavant, vous aurez découvert et accompagné d’autres cours d’eau, tout aussi enchanteurs que les Cascatelles… et néanmoins méconnus.

D’une rive à l’autre de la Meuse

Randonnée à Waulsort vers les Cascatelles

Une autre particularité de ce parcours de randonnée pédestre ?

Vous passez d’une rive de la Meuse à l’autre, en coupant un de ses méandres.

Regardez la carte de l’itinéraire.

Vous quittez la Meuse à Waulsort (le point A sur la carte), pour la retrouver au-delà de Blaimont, en face d’Ermonton sur Meuse.

Le fleuve, pour sa part, aura pris le temps de musarder à Hastière.

Prêt.e.s ?

Attention ! La rando est courte (à peine 12 km), mais elle comporte pas moins de 320 m de dénivelé positif (et négatif, évidemment). Bref, ce n’est pas du tout plat de chez Brel (vous n’êtes pas au pays du grand Jacques, en d’autres mots). Autrement dit, soit vous montez, soit vous descendez.

Deuxième avertissement : emportez le tracé du parcours avec vous et de la réserve de batterie, car certains sentiers se devinent plus qu’ils ne se laissent voir. Un marcheur averti en vaut (plus que) deux !

Vous ne serez pas déçu.e.s. par cet itinéraire pédestre. cela, malgré ses nombreux dangers, réels ou imaginaires.

Mais n’allons pas trop vite…

Début de la randonnée pédestre vers les Cascatelles, en suivant le Bonsoy

Vous pouvez vous garer au centre du village au charme éteint de Waulsort.

Lors d’une autre randonnée pédestre, nous sommes déjà passés par cet endroit. Waulsort fut une cité de villégiature fort prisée au 19ᵉ siècle, grâce à sa position géographique et à la voie ferrée. Une autre époque, fut-elle belle.

Un parking existe entre la rue de la Gare et la rue de la Chaussée, derrière le café le Panama Rio. À défaut de train, c’est en voiture que vous pouvez arriver. Ce parking est d’ailleurs aménagé sur un bout de l’ancienne voie ferrée. Vous pouvez également stationner à proximité de l’écluse, le long de la N96.

La première étape du parcours est de franchir la Meuse. Vous avez deux options : 

  • en barque, en sollicitant le Passeur d’eau. Solution possible d’avril à fin septembre.
  • à pied, par l’écluse.

Dans les deux cas, rendez-vous à proximité du point d’information situé sur la rive droite du fleuve, près de l’écluse, à côté d’une aire de pique-nique. À la sortie de l’écluse, vous prenez à droite. Si vous venez par le Passeur d’eau, dépassez légèrement l’écluse sur le chemin de halage.

Sans aller trop loin ! Très vite, un sentier part sur la gauche. Il remonte un ruisseau  : le Bonsoy, comme l’indique un panneau. Le Bonsoy, on vous le remet bien volontiers, tout comme le bonjour d’ailleurs.

Le sentier grimpe : c’est la première grimpette du parcours. Accompagnez le ruisseau, jusqu’à une première retenue d’eau formant un étang. Puis jusqu’à une seconde retenue d’eau, un peu plus loin, à proximité d’un bâtiment qui vous indique que vous êtes à proximité du domaine du Bonsoy. Il s’agit d’un lieu de villégiature.

Ignorez le chemin privé (interdit) qui part à droite et poursuivez par le sentier balisé de grande randonnée, légèrement sur la gauche. Cela continue de grimper, évidemment.

Sentier du Bonsoy
Ruisseau du Bonsoy

Du domaine du Bonsoy à Blaimont

Après un dernier virage à droite, vous quittez le Bonsoy et vous arrivez dans l’arrière-cour d’une ferme. Si vous croisez le taureau, criez gare, comme au Gorille (cela a du sens, même sans bras, comme dirait Georges). Les machines agricoles et les balles de paille sont, quant à elles, totalement inoffensives. Du moins lorsque nous sommes passés.

En traversant le bâti de la ferme, vous arrivez à la Grand-Route, par la rue du Vivier.

Ignorez le bitume. Légèrement sur votre droite, un sentier se devine entre deux bâtisses de pierre : ne le loupez pas. À travers prés, il vous conduit au village de Blaimont. Lorsque vous apercevez l’église, gardez le cap du clocher.

Difficile de se perdre entre deux clôtures. Le sentier vous amène à l’église, que vous longez par la droite. Le village est rapidement traversé et dépassé. Devant vous, des panneaux vous indiquent l’accès à la vallée des étoiles. Ne cédez pas à la tentation des paillettes : ce chemin ne vous conduit pas à Hollywood.

Ni même à Bollywood.

Tourniquet Blaimont
Pisse-Vache

De la vallée des étoiles à Pisse-Vache, vers la Meuse

Préférez une voie sans issue qui part sur votre droite. Au bout d’une sente herbeuse, après la dernière maison, au demeurant charmante, un tourniquet vous attend. Entrez dans la prairie (sans crier gare, au gorille ou au taureau), et longez la clôture. Un peu plus loin, un deuxième tourniquet vous permet de quitter la prairie.

Vous êtes au lieu-dit de Pisse-Vache. Certes, l’endroit est moins glamour que la vallée des étoiles, mais ce sentier vous conduit à un des firmaments du parcours. Dévalez-le prudemment. La pente est raide, et pas seulement pour les vaches. Elle peut même être glissante. Surtout s’il a pissé comme vache. Sur votre gauche, vous devinez et entendez le murmure d’un cours d’eau, que vous accompagnez jusqu’à sa chute finale dans la Meuse.

Si le chemin est parfois délicat à négocier, tant la pente peut être raide, vous ne serez pas déçu à l’arrivée. Car c’est une berge de la Meuse qui vous attend, à l’endroit où le ru se meurt. Vive le ru !

Au terme de la descente, vous retrouvez la Meuse. Entretemps, elle aura accompli un détour par Hastière : vous avez coupé court à son cours.

Cette berge est relativement sauvage, même si le tracé du sentier confirme le passage fréquent de marcheurs. Sauf en périodes de sécheresse, vous ne manquerez pas de noter de nombreux petits cours d’eau qui se précipitent, eux aussi, vers la Meuse pour s’y abandonner.

Vous partez sur la gauche, en ignorant l’appel du sentier sur votre droite.

L’ail des ours

ail des ours en bord de Meuse

Si vous passez par ici au printemps, vous pourrez noter la présence de l’ail des ours.

Comme toutes les plantes de sous-bois, elle effectue son cycle avant que le feuillage des arbres ne la prive de lumière.

Connaissez-vous les vertus de cette plante sauvage ? Elle permet de réaliser d’excellents potages et de merveilleux pestos, entre autres.

Mais d’où vient son nom ?

L’ail, c’est facile : sa saveur la trahit. Quant à la référence à l’ours, il semble que l’animal l’appréciait à la sortie de son hibernation. 

Même si vous n’hibernez pas, n’hésitez pas à en consommer.

À la rencontre de Jean Biévaux, ruisseau de son état

Plus loin, à la hauteur d’une petite île, vous apercevez, sur votre gauche, un escalier qui dégringole de la colline, et débouche sur un embarcadère. Ignorez cet escalier, qui vous mène vers la vallée des étoiles, à défaut du septième ciel. C’est une voie d’accès du camping éponyme, pour rejoindre la berge du fleuve. 

L’embarcadère, par contre, vous rapproche du fleuve. L’occasion, peut-être, de prendre l’une ou l’autre photo ? Vous ne manquerez pas d’observer et d’entendre canards et bernaches, les seuls occupants de la petite île qui s’étire face à vous.

Vous poursuivez votre marche, le long de la berge. Jusqu’à un panneau menaçant : car il annonce un sentier marqué par le risque de chutes d’arbres ou de rochers.

Le panneau est bien visible. Le sentier se devine. Il longe un autre ruisseau, dénommé Jean Biévaux

Bravant les dangers indiqués par le panneau, empruntez sans hésiter ce sentier : malgré les arbres qui ont chu et qui peuvent entraver votre progression, ce petit vallon est magnifique

Le cours d’eau vous accompagne avec la douce mélodie de ses petites cascades. Et parfois, il se joue de vous, vous obligeant à le franchir, dans des gués improvisés.

En remontant, le sentier vous amène à l’arrière d’un site de villégiature, celui de la vallée des étoiles. Laissez-les briller dans leur écrin, ne cherchez pas à aller les décrocher, et partez sur la droite, à l’orée du bois.

Meuse face à Ermeton
Sentier ruisseau Bievaux

À travers le bois de Hastière

C’est à partir d’ici que le tracé GPS du parcours est indispensable

Car le chemin se devine plus qu’il ne se voit.

Au bout d’un espace herbeux, obliquez brusquement à droite, en franchissant un résidu de clôture. Descendez pour rejoindre le ruisseau, que vous aviez quitté un peu plus tôt. Une fois le ruisseau franchi, remontez la colline à la recherche d’une sente forestière, qui part sur la gauche. 

Restez vigilants, le tracé du sentier n’est pas clair.

Ce sentier va vous donner l’impression, peut-être, d’être perdu. Il semble, de toute évidence, peu fréquenté. À mesure de votre progression, il s’élargit, même si des arbres tombés peuvent, çà et là, ralentir le rythme de votre marche. Vous êtes dans un bois de la commune d’Hastière.

Au bout de quelque 500 mètres, le sentier s’élargit et devient un chemin forestier. Suivez-le et accrochez-vous : cela grimpe. Assez fort à certains endroits.

Tranquillement, vous parviendrez à quitter le bois en franchissant une barrière, arrivant à un carrefour appelé les 4 chemins (rejoignez directement le bitume droit devant, sans prendre à gauche comme vous invite le tracé GPS du parcours).

en remontant le Bievaux
Sentier accès cascatelles par le haut

Vers les Cascatelles

Arrivés à cet endroit de l’itinéraire pédestre, près du carrefour, vous avez déjà bravé plusieurs dangers

  • le taureau dans la ferme (même si vous ne l’avez pas vu)
  • la chute d’arbres et de rochers
  • et vous ne vous êtes pas perdu.e.s après avoir dépassé la vallée des étoiles.

Est-ce à dire que les dangers sont écartés ? Pas du tout : il en reste deux.

Le premier, c’est le risque de vous faire chopper par une voiture. Car vous devez emprunter un bout de bitume à présent. Une voiture, ou un p..tain de camion, même si vous n’êtes pas à moto comme Coluche (celle-ci est pour les fans de Renaud).

Quant au 2ᵉ danger, c’est pour plus tard.

Direction Falmignoul, l’un des quatre chemins du carrefour. Dépassez la ferme et dirigez-vous vers la campagne. Lorsque les odeurs de la ferme vous quittent, vous arrivez à hauteur d’un chemin de campagne, sur votre gauche. Abandonnez le bitume pour ce chemin campagnard.

Et observez alentours le paysage. Vous êtes au point le plus élevé du circuit pédestre. Il ne reste à présent plus qu’à descendre.

Le chemin agricole se rétrécit, près d’un banc. Glissez entre une haie et une clôture pour descendre à la rencontre des Cascatelles

Et évitez le dernier des dangers de cette promenade : des terriers.

Très vite, vous suivez un premier cours d’eau. Qui se jette rapidement dans les cascatelles. Vous y êtes à présent !

Retour à Waulsort par l’Ermitage des Cascatelles

L’avantage de descendre les Cascatelles, c’est que nous n’avez pas grand effort à fournir. Vous pouvez vous laisser aller, et contempler le spectacle de cette succession de petites cascades.

De temps à autre, vous devez franchir le ruisseau par un gué pour passer de l’autre côté.

Profitez de cette descente et admirez le caractère sauvage du lieu, renforcé par des arbres tombés.

Alors que vous commencez à apercevoir la Meuse et Waulsort, un bâtiment va surgir devant vous : bienvenue à l’Ermitage des Cascatelles. Nous avons présenté ce bâtiment dans un autre article du blog, présentant une randonnée passant par Waulsort et l’ermitage.

Arrivé.e.s à proximité de la propriété de l’Ermitage des Cascatelles, vous remarquez le panneau indiquant le début du sentier des Cascatelles. Pour vous, c’est la fin. Ou presque.

Vous avez à présent deux options pour terminer le parcours : 

  • prendre à droite, pour rejoindre le passeur d’eau;
  • partir à gauche, pour franchir l’écluse.

Dans les deux cas, vous n’avez plus besoin d’itinéraire. Vous savez où vous devez arriver, au centre de Waulsort. 

Profitez du calme serein de l’endroit. Après avoir bravé autant de dangers sur le parcours, vous le méritez, non ?

Ermitage des Cascatelles
Sentier des cascatelles

Les barrages hydro-électriques sur la Meuse

Barrage hydroélectrique Waulsort

Depuis 2016, une turbine hydroélectrique est installée sur l’écluse de Waulsort.

Au total, en Wallonie, pas moins de 8 centrales ont été installées sur la Meuse.

La dernière en date (2021) est celle d’Anseremme, en peu en aval de Waulsort.

C’est la SOFICO qui gère ce programme de barrages hydro-électriques, avec l’objectif d’installer 18 centrales au total.

De quoi alimenter en électricité quelque 23.000 ménages.

Intéressé.e par cet itinéraire pédestre à Dinant ?

Nous mettons le tracé GPS à disposition des hôtes des Gites kangourou Dinant.

Si vous souhaitez l’obtenir sans séjourner dans notre gîte, rendez-vous sur Komoot pour le télécharger librement.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les 10 meilleurs restaurants à Dinant

Vous cherchez une bonne table à Dinant ? Un endroit où vous pouvez manger, en famille ou entre amis ? Que vous soyez de passage à Dinant ou que vous séjourniez aux Gîtes Kangourou Dinant, peut-être souhaitez-vous découvrir la gastronomie locale ? Ou passer un bon...

Rando pédestre en boucle à Neffe

Cette rando pédestre en boucle à Neffe vous emmène de Neffe jusqu'à Dinant. Une courte randonnée, puisqu'elle n'atteint pas 6 km. Idéale comme mise en jambes, n'et-ce pas ? Attention : vous êtes à Dinant et, ici, rien n'est jamais plat... à part la couque de Dinant et...

Visite de la Brasserie Caracole

Une visite de la Brasserie Caracole, cela vous tente ?  Les idées d'activités en plein air ne manquent pas à Dinant. Nous avons d'ailleurs repris sur ce site à votre attention un large choix d'activités à Dinant, qu'elles soient culturelles, patrimoniales... ou encore...

Rando pédestre en boucle à Leffe

C’est au pied de la célèbre Abbaye de Leffe que démarre cette rando pédestre en boucle à Leffe. Si cette boucle atteint à peine 17 km, elle offre un dénivelé de près de 300 mètres. Autant le dire d’emblée : le coin n’est pas plat. Les portes de l’Abbaye sont encore...

Le Rocher Bayard à Dinant

Situé en bord de Meuse, entre Dinant et Anseremme, le Rocher Bayard doit son nom à une légende qui remonte à Charlemagne. C’est un des sites touristiques de Dinant les plus visités. Un des endroits le plus photographié, aussi.  Dans cet article, nous vous invitons à...

Rando pédestre en boucle à Bouvignes

C’est par une journée ensoleillée d’hiver que nous avons effectué cette rando pédestre en boucle à Bouvignes. Un départ matinal nous a valu d’assister au lever du soleil sur la vallée de la Meuse. Situé à côté de Dinant, le village de Bouvignes est une cité médiévale...

Ruines de Crèvecœur : le destin tragique et funeste de trois dames

Parmi les lieux à visiter à Dinant, Bouvignes et les ruines de Crèvecœur occupent une place particulière. En traversant ce hameau par la route ou en train, il est difficile d’imaginer le passé glorieux et tragique de cette bourgade, qui fut pourtant une cité médiévale...

Rando pédestre en boucle à Dinant : de Neffe à Waulsort

Rando pédestre en boucle à Dinant : direction Waulsort en passant par Freÿr Cette rando pédestre en boucle à Dinant vous emmène de Neffe à Waulsort, qui fut autrefois une cité de villégiature très courtisée. Le point de départ de la randonnée de près de 25 km se situe...

Itinéraire pédestre à Dinant : à la recherche du Colébi

Cet itinéraire pédestre à Dinant vous emmène dans le ravin du Colébi, situé en bord de Meuse, dans un cadre relativement sauvage ... et accidenté. Au départ des Gîtes Kangourou Dinant (variante possible : départ près de l'Église Ste-Anne d'Anseremme), vous traverserez...

La flamiche, elle n’est pas du tout quiche !

Comment présenter la flamiche, cette spécialité culinaire de Dinant, qui s’inscrit entre tradition gastronomique et folklore local ? Quand on parle de gastronomie, on s’entend : ce mets n’est ni léger, ni très élaboré dans les ingrédients qui la composent : des œufs,...

Pin It on Pinterest

Share This