Rando pédestre en boucle à Leffe

Blog & actualités

C’est au pied de la célèbre Abbaye de Leffe que démarre cette rando pédestre en boucle à Leffe. Si cette boucle atteint à peine 17 km, elle offre un dénivelé de près de 300 mètres.

Autant le dire d’emblée : le coin n’est pas plat.

Les portes de l’Abbaye sont encore fermées en cette heure matinale. De toute manière, la visite des lieux n’est pas au programme. Un vaste parking à côté de l’Abbaye est le point de départ officiel du parcours.

À travers bois et champs, il nous emmène à la découverte de trois villages : Loyers, Lisogne et Awagne.

Sur le chemin du retour, nous côtoierons deux univers a priori opposés : celui de la carrière de Leffe et de la réserve naturelle de Devant-Bouvignes.

Attention : la pluie peut rendre certains tronçons particulièrement boueux, voire parfois glissants. 

Un dernier point avant de prendre la route : le parcours passe à côté d’un repère à nutons. Si vous les craignez, évitez cette randonnée 🙂 

Porte de l'abbaye de Leffe - détail
rando pédestre en boucle à Leffe

L’Abbaye Notre-Dame de Leffe se visite uniquement en été : renseignements via le site internet de l’établissement religieux.

Début de la rando pédestre en boucle à Leffe 

Depuis le parking, nous remontons légèrement la route qui longe l’abbaye, vers la droite. Là où elle imprime un coude fortement marqué à gauche, nous suivons la balise du GR sur la rue Himmer. 

Bien qu’elle soit à double sens, la rue Himmer est étroite et les trottoirs sont à sa mesure. Le quartier est densément bâti : sur la gauche, les maisons sont accrochées au flanc de la colline.

Moins de 500 mètres après le départ, un panneau indique que nous arrivons au niveau d’un ensemble de maisons ouvrières, construites à la fin du 19è siècle, à l’initiative de la Manufacture de Tissus de Leffe. Il y a longtemps que le tissu ne se file plus dans le quartier : les maisons en sont le seul héritage. 

Juste après ce panneau, nous abandonnons la rue Himmer : sur la droite, une allée s’engage vers un bois. Avant de l’atteindre, nous franchissons pour la première fois le ruisseau les Fonds de Leffe. Nous le retrouverons plus loin.

Le sentier qui nous attend grimpe. Pas trop fort, mais longtemps. Rapidement, les maisons s’éloignent, tout en rapetissant à mesure que l’on s’élève. Ce sentier agréable est peu connu.

Lorsque nous arrivons au sommet, à l’orée du bois, une maison se dessine sur la droite. Le sentier s’évanouit dans un terrain herbeux. Nous nous dirigeons vers l’angle gauche de la bâtisse. Là, à proximité d’une cabine haute tension en briques, rescapée du siècle passé, nous retrouvons un chemin.

La seule option est de le descendre, par la gauche. À droite, il devient privé. Ce chemin est bordé par de jeunes arbres et il nous ramène vers la rue Saint-Jacques.

camapgne Dinant
Lieu-dit Trou des Nutons

À la rencontre des nutons et du château de Chession

Arrivé à proximité d’un funérarium, la route tourne à droite, vers la rue Saint-Jacques. Nous lui préférons le chemin de campagne, qui file à gauche en grimpant.

Ce chemin nous amène rapidement dans la campagne.

Alors qu’il s’infléchit plus nettement à droite, se dirigeant vers un château d’eau, nous l’oublions : un sentier nous appelle sur notre gauche. Il conduit à un bois, qu’il longe par la droite.

Nous y sommes : les trous des nutons se laissent deviner. Pour ce qui est des nutons, c’est une autre affaire. Sans attendre qu’ils daignent se manifester, nous poursuivons notre chemin. 

Peu après avoir dépassé les nutons et leurs trous, le sentier s’immisce dans le bois, en descendant. La dernière partie de la descente est particulièrement abrupte, et elle peut être plus délicate à négocier par temps pluvieux.

Nous aboutissons à une route goudronnée et nous retrouvons la rue Himmer ainsi que le ruisseau des Fonds de Leffe. Partant à gauche, nous passons devant le château de Chession (privé) et ensuite devant une autre habitation.

Après avoir dépassé cette seconde résidence, nous bifurquons à droite : un sentier nous attend ainsi que près d’un km de côte.

De Loyers à Lisogne, d’une ferme à l’autre

Au terme de cette longue et lente montée, nous quittons les derniers arbres du bois pour déboucher sur une des rues du village de Loyers : la rue de Froidin. Nous la suivons, tournant à droite.

Nous ne faisons que frôler le village de Loyers. Très vite, nous le quittons à travers prairies. Très vite aussi, un deuxième village nous accueille : celui de Lisogne. Nous y pénétrons à hauteur d’une imposante exploitation agricole.

Nous contournons le village par la rue du Forbo, longeant un épais mur de pierre.  Nous poursuivons dans la rue du Centre, passant entre l’église et le cimetière du village.

Peu avant la sortie du village, un chemin nous appelle à gauche. Alors que ce chemin s’incurve à gauche, nous le quittons, peu avant d’arriver près d’un réservoir d’eau. C’est à présent un chemin empierré qui nous guide à travers les campagnes.

Nous quittons Lisogne. 

Vers awagne à travers les campagnes

Successivement, nous ignorons deux autres chemins de campagne sur la droite. Et nous accompagnons le chemin empierré lorsqu’il marque un virage marqué à gauche, juste après le deuxième embranchement.

Plus loin, un carrefour se dessine, à l’endroit où des vieux hangars peinent à tenir sur leurs piliers. L’endroit ne se prête guère au pique-nique, tant il y a de brol et d’épaves en tout genre jonchant le sol.

Après avoir oublié ce vestige d’exploitation agricole, nous traversons la grande route pour nous enfoncer dans un sentier, entre deux haies. Cet endroit peut être boueux par temps de pluie, ralentissant la progression. 

Attention aux trous ! cette fois, il ne s’agit pas de nutons… probablement des blaireaux. Vous ne risquez pas plus de les voir que les nutons antérieurement.

À hauteur d’une habitation garnie d’une jolie basse-cour, le chemin en rejoint un autre. Nous prenons à gauche.

À l’embranchement suivant, à l’entrée du village d’Awagne, nous prenons cette fois à droite et entrons dans la rue Saint-Quentin. Celle-ci se dirige vers l’église.

Arrivé près de l’édifice religieux, nous filons tut droit, en direction de l’épicerie des Massennes, par le chemin éponyme.

Au carrefour suivant, nous nous engageons à droite, dans une rue qui monte : le chemin des Comognes.

Successivement, ce chemin imprime un coude à gauche puis le suivant à droite, avant de s’éloigner des habitations et de se diriger vers le bois des Comognes.

épicerie des massennes
trou de blaireaux

Dédale à travers les bois des Comognes 

Le chemin forestier descend légèrement. Après 300 mètres à peine, nous lui préférons un autre sentier, qui s’enfonce sur notre gauche.

À la bifurcation suivante, nous allons à droite et ensuite tout droit, ignorant toutes les voies latérales.

Le sentier débouche sur une voie goudronnée, non loin d’un carrefour. Nous glissons par la gauche et nous restons sur cette route, parfois assez dégradée, délaissant tous les sentiers qui nous invitent à droite ou à gauche.

La route va laisser derrière elle les bois pour traverser prairies et champs. Sur la gauche, nous apercevons une ferme imposante. Nous marchons jusqu’à la rejoindre.

Ou presque : un chemin empierré nous invite à le suivre à droite, à travers champ.

Rectiligne, il nous conduit vers la carrière de Leffe, dont nous identifions assez vite les rejets caillouteux.

sentier vers leffe
réserve naturelle devant bouvignes

Retour par Devant-Bouvignes, la carrière et la réserve naturelle 

Après avoir marché un bon km sur ce chemin de campagne, nous repérons plus nettement la carrière, ses gravats et ses panneaux signalant le danger des tirs à mine. 

Lorsque la route marque un angle à 90° à gauche, une barrière dissuade de poursuivre tout droit. L’interdiction ne vaut pas pour les piétons : cette barrière marque l’entrée de la réserve naturelle de Devant-Bouvignes, une zone Natura 2000.

Nous n’entrons pas dans la réserve naturelle et poursuivons sur la route.

Celle-ci a comme particularité de marquer une frontière entre l’exploitation minière, à gauche, et la réserve naturelle, à droite.

Nous poursuivons notre itinéraire pédestre en compagnie de la route, qui nous rapproche de plus en plus de la carrière. Nous ignorons les deux sentiers qui s’évadent à gauche dans la réserve naturelle.

Par contre, un peu plus loin, nous quittons le chemin pour entrer dans la réserve naturelle, au prix de tourner deux fois de suite à droite.

Le changement de décor est radical.

À flanc de colline, ce sentier nous ramène vers Leffe, à travers un agréable paysage. Nous apercevons la Meuse en contrebas et, sur l’autre rive, le village de Bouvignes.

Après avoir longé un impressionnant mur de pierres sèches, le sentier rejoint une route : nous poursuivons la descente, par la droite, vers l’Abbaye Notre Dame de Leffe et notre point de départ.

Intéressé.e par cet itinéraire pédestre à Dinant ?

Nous mettons le tracé GPS à disposition des hôtes des Gites kangourou Dinant.

Si vous souhaitez l’obtenir sans séjourner dans notre gîte, rendez-vous sur Komoot pour le télécharger librement.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les 10 meilleurs restaurants à Dinant

Vous cherchez une bonne table à Dinant ? Un endroit où vous pouvez manger, en famille ou entre amis ? Que vous soyez de passage à Dinant ou que vous séjourniez aux Gîtes Kangourou Dinant, peut-être souhaitez-vous découvrir la gastronomie locale ? Ou passer un bon...

Rando pédestre en boucle à Neffe

Cette rando pédestre en boucle à Neffe vous emmène de Neffe jusqu'à Dinant. Une courte randonnée, puisqu'elle n'atteint pas 6 km. Idéale comme mise en jambes, n'et-ce pas ? Attention : vous êtes à Dinant et, ici, rien n'est jamais plat... à part la couque de Dinant et...

Visite de la Brasserie Caracole

Une visite de la Brasserie Caracole, cela vous tente ?  Les idées d'activités en plein air ne manquent pas à Dinant. Nous avons d'ailleurs repris sur ce site à votre attention un large choix d'activités à Dinant, qu'elles soient culturelles, patrimoniales... ou encore...

Randonnée à Waulsort vers les Cascatelles

Présentation de la randonnée à Waulsort vers les cascatelles Cette randonnée à Waulsort vers les cascatelles s'effectue en boucle, au départ du village mosan.  Les Cascatelles, ce sont de petites cascades qui se succèdent dans un ravin, jusqu’à la Meuse, en face de...

Le Rocher Bayard à Dinant

Situé en bord de Meuse, entre Dinant et Anseremme, le Rocher Bayard doit son nom à une légende qui remonte à Charlemagne. C’est un des sites touristiques de Dinant les plus visités. Un des endroits le plus photographié, aussi.  Dans cet article, nous vous invitons à...

Rando pédestre en boucle à Bouvignes

C’est par une journée ensoleillée d’hiver que nous avons effectué cette rando pédestre en boucle à Bouvignes. Un départ matinal nous a valu d’assister au lever du soleil sur la vallée de la Meuse. Situé à côté de Dinant, le village de Bouvignes est une cité médiévale...

Ruines de Crèvecœur : le destin tragique et funeste de trois dames

Parmi les lieux à visiter à Dinant, Bouvignes et les ruines de Crèvecœur occupent une place particulière. En traversant ce hameau par la route ou en train, il est difficile d’imaginer le passé glorieux et tragique de cette bourgade, qui fut pourtant une cité médiévale...

Rando pédestre en boucle à Dinant : de Neffe à Waulsort

Rando pédestre en boucle à Dinant : direction Waulsort en passant par Freÿr Cette rando pédestre en boucle à Dinant vous emmène de Neffe à Waulsort, qui fut autrefois une cité de villégiature très courtisée. Le point de départ de la randonnée de près de 25 km se situe...

Itinéraire pédestre à Dinant : à la recherche du Colébi

Cet itinéraire pédestre à Dinant vous emmène dans le ravin du Colébi, situé en bord de Meuse, dans un cadre relativement sauvage ... et accidenté. Au départ des Gîtes Kangourou Dinant (variante possible : départ près de l'Église Ste-Anne d'Anseremme), vous traverserez...

La flamiche, elle n’est pas du tout quiche !

Comment présenter la flamiche, cette spécialité culinaire de Dinant, qui s’inscrit entre tradition gastronomique et folklore local ? Quand on parle de gastronomie, on s’entend : ce mets n’est ni léger, ni très élaboré dans les ingrédients qui la composent : des œufs,...

Pin It on Pinterest

Share This