La flamiche, elle n’est pas du tout quiche !

Blog & actualités

Comment présenter la flamiche, cette spécialité culinaire de Dinant, qui s’inscrit entre tradition gastronomique et folklore local ?

Quand on parle de gastronomie, on s’entend : ce mets n’est ni léger, ni très élaboré dans les ingrédients qui la composent : des œufs, du beurre et du fromage assez gras.

La flamiche a toutefois de quoi faire saliver les amateurs de tartes salées. Elle est spéciale en son genre.

Attention néanmoins : ne la prenez jamais pour une quiche !

La flamiche de Dinant : entre tradition gastronomique et folklore local

À Dinant, la flamiche est aussi riche en saveurs qu’en histoire. C’est un symbole de la culture et du folklore de la cité mosane.

Elle a sa légende.

Elle occupe une confrérie.

Elle donne même lieu à un concours annuel.

Alors : prêt.e pour une dégustation ? 

À l’origine de la flamiche, une chute

La source est officielle, puisque c’est le site internet de la ville de Dinant qui révèle l’origine de la fameuse tarte salée.

On raconte ainsi qu’une fermière de Romedenne se rendit au marché à Dinant, emportant œufs, beurre et fromage pour les y vendre. En raison de circonstances que la légende omet de signaler, notre fermière trébucha et elle se retrouva au sol, accompagnée par son sac. Entrainés dans cette chute, œufs, beurre et fromage se mélangèrent joyeusement. 

Pas le moins dépitée par cet accroc, la fermière se rendit prestement chez une amie qui, nous dit la légende, se mettait à cuire du pain.

Pour ne pas perdre le produit de la ferme, malencontreusement mélangés, les deux femmes prirent une boule de pâte, l’étendirent et y déposèrent le subtil mélange improvisé.

Le tout alla au four !

Ainsi fut cuite la première flamiche. Et notre fermière trouva un débouché pour son fromage salé de Romedenne. Dans les magasins de la région, elle est mieux connue sous le nom de Boulette de Romedenne.

La Royale Confrérie des Quarteniers de la Flamiche de Dinant.

Cette confrérie a été créée en 1956 et elle a adopté dans les années soixante le nom qu’on lui connaît actuellement, résumé par un acronyme bien connu : C.Q.F.D.

Elle compte plus de 700 membres, en Belgique et à l’étranger.

Ainsi que le mentionnent ses statuts, la confrérie poursuit le but d’honorer les personnes qui contribuent au développement de Dinant.

Elle veille aussi à promouvoir les traditions culinaires régionales, dont bien entendu la flamiche.

Haute en couleurs, la Confrérie organise trois fois par an un chapitre au cours duquel des membres sont intronisés ou promus.

Chacune de ces réunions est suivie d’une “disnée”, au cours de laquelle sont dégustées les flamiches fabriquées par les artisans boulangers locaux. Tout cela se déroule dans une atmosphère festive, rehaussée par des chants et largement agrémentée de vin de Bourgogne.

Prêt.e à participer au concours du plus gros mangeur de flamiche ?

Vous avez une idée du nombre de morceaux de flamiche qu’avale généralement le vainqueur ?

Accrochez votre estomac : entre 7 et 10 morceaux, suivant les années et les compétiteurs.

Il faut avoir mangé un morceau de flamiche pour se rendre compte de l’exploit – ou du martyr – du vainqueur.

En 2023, le concours a été relevé par la participation, en dernière minute, de deux touristes allemands, qui passaient par là au bon moment…

Mais c’est Dominique Lechat, un Dinantais, qui a été sacré roi, en avalant 9 morceaux et ¾. On ne lui reprochera pas de ne pas avoir terminé son dixième morceau. C’est la quatrième fois qu’il emporte le titre, battant au passage ses records précédents.

Où déguster la meilleure flamiche à Dinant ?

Pour les gourmets désireux de goûter cette spécialité locale, rendez-vous est donné dans les boulangeries et restaurants locaux, particulièrement en septembre et pendant l’hiver.

Ces établissements, fiers de leur patrimoine, servent une flamiche préparée selon la tradition.

Lors de votre séjour à Dinant, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre hôte pour avoir les bonnes adresses.

La recette de la flamiche, sans devoir tomber à terre

Les ingrédients de base sont connus. Mais dans quelles proportions ?

Si l’estomac vous en dit, vous pouvez très bien préparer vous-même une flamiche.

Mesurez les ingrédients de la sorte : 

  • une boule pâte à pain d’environ 500 gr
  • 250 gr de beurre
  • 500 gr de boulette de Romedenne (fromage local salé)
  • entre 13 et 15 œufs, suivant le calibre
  • sel et poivre

Sur la pâte à pain étendue, répartir le beurre et le fromage en morceaux. Dans un plat, mélanger les œufs, en ajoutant poivre et sel, puis verser l’appareil sur la tarte. Une vingtaine de minutes au four préchauffé à 220°, et c’est cuit.

Bonne dégustation !

Pour ne pas rester sur votre faim ?

Cette histoire de légende, elle vous a fait sourire au moins ?

La flamiche, admettons-le, n’est pas une création culinaire de Dinant. C’est, tout au plus, une déclinaison d’un plat que l’on rencontre en Picardie ou dans le Nord de la France. Voire en Flandre.

La base est la même : une pâte. Mais la garniture peut varier : des poireaux, du Maroilles à la place de la Boulette de Romedenne.

Vous en conviendrez : cela reste un plat qui peut rapidement affoler le compteur de calories.

Rien ne vous empêche de la mettre à votre sauce, de l’alléger ou de lui donner d’autres saveurs.

Selon un article publié sur Wikipédia, l’origine du mot « flamiche » serait le mot flamand « flamike » : une tarte flambée, par référence à la flamme du four. À l’origine, ce bout de pâte était simplement garni de beurre fondu. Et l’imagination des cuisiniers et cuisinières fit le reste pour améliorer ce mets.

Un dernier morceau pour la route ?

Vous l’avez compris. La flamiche, c’est toute une histoire. Vous pouvez en faire un plat, à condition de mettre la main sur la fameuse boulette de Romedenne.

Une bonne raison de venir jusqu’à Dinant et de manger un morceau de ce témoin de la gastronomie dinantaise.

Si, de passage par la place Saint-Nicolas en septembre, vous apercevez une table dressée et que l’on vous invite… attention à l’indigestion ! 

Pour en savoir plus sur la Royale Confrérie des Quarteniers de la Flamiche de Dinant

Voici le lien vers le site internet de la Confrérie des Quarteniers, si vous souhaitez découvrir ce patrimoine folklorique et gastronomique si particulier de Dinant.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les 10 meilleurs restaurants à Dinant

Vous cherchez une bonne table à Dinant ? Un endroit où vous pouvez manger, en famille ou entre amis ? Que vous soyez de passage à Dinant ou que vous séjourniez aux Gîtes Kangourou Dinant, peut-être souhaitez-vous découvrir la gastronomie locale ? Ou passer un bon...

Rando pédestre en boucle à Neffe

Cette rando pédestre en boucle à Neffe vous emmène de Neffe jusqu'à Dinant. Une courte randonnée, puisqu'elle n'atteint pas 6 km. Idéale comme mise en jambes, n'et-ce pas ? Attention : vous êtes à Dinant et, ici, rien n'est jamais plat... à part la couque de Dinant et...

Visite de la Brasserie Caracole

Une visite de la Brasserie Caracole, cela vous tente ?  Les idées d'activités en plein air ne manquent pas à Dinant. Nous avons d'ailleurs repris sur ce site à votre attention un large choix d'activités à Dinant, qu'elles soient culturelles, patrimoniales... ou encore...

Randonnée à Waulsort vers les Cascatelles

Présentation de la randonnée à Waulsort vers les cascatelles Cette randonnée à Waulsort vers les cascatelles s'effectue en boucle, au départ du village mosan.  Les Cascatelles, ce sont de petites cascades qui se succèdent dans un ravin, jusqu’à la Meuse, en face de...

Rando pédestre en boucle à Leffe

C’est au pied de la célèbre Abbaye de Leffe que démarre cette rando pédestre en boucle à Leffe. Si cette boucle atteint à peine 17 km, elle offre un dénivelé de près de 300 mètres. Autant le dire d’emblée : le coin n’est pas plat. Les portes de l’Abbaye sont encore...

Le Rocher Bayard à Dinant

Situé en bord de Meuse, entre Dinant et Anseremme, le Rocher Bayard doit son nom à une légende qui remonte à Charlemagne. C’est un des sites touristiques de Dinant les plus visités. Un des endroits le plus photographié, aussi.  Dans cet article, nous vous invitons à...

Rando pédestre en boucle à Bouvignes

C’est par une journée ensoleillée d’hiver que nous avons effectué cette rando pédestre en boucle à Bouvignes. Un départ matinal nous a valu d’assister au lever du soleil sur la vallée de la Meuse. Situé à côté de Dinant, le village de Bouvignes est une cité médiévale...

Ruines de Crèvecœur : le destin tragique et funeste de trois dames

Parmi les lieux à visiter à Dinant, Bouvignes et les ruines de Crèvecœur occupent une place particulière. En traversant ce hameau par la route ou en train, il est difficile d’imaginer le passé glorieux et tragique de cette bourgade, qui fut pourtant une cité médiévale...

Rando pédestre en boucle à Dinant : de Neffe à Waulsort

Rando pédestre en boucle à Dinant : direction Waulsort en passant par Freÿr Cette rando pédestre en boucle à Dinant vous emmène de Neffe à Waulsort, qui fut autrefois une cité de villégiature très courtisée. Le point de départ de la randonnée de près de 25 km se situe...

Itinéraire pédestre à Dinant : à la recherche du Colébi

Cet itinéraire pédestre à Dinant vous emmène dans le ravin du Colébi, situé en bord de Meuse, dans un cadre relativement sauvage ... et accidenté. Au départ des Gîtes Kangourou Dinant (variante possible : départ près de l'Église Ste-Anne d'Anseremme), vous traverserez...

Pin It on Pinterest

Share This